Les algorithmes envahissent le monde

Dans ce billet, je vous propose d’explorer le monde merveilleux des algorithmes numériques. Vous ignorez ce qu’algorithme signifie ? Savez-vous cuisiner au moins ?…non ? Bon, achetez un livre de gastronomie. En effet, l’algorithme tout comme la cuisine, est une suite d’instructions aboutissants à un résultat. De nos jours, les algorithmes sont incontournables. Ils interviennent dans des domaines aussi bien techniques que cognitifs et sont utilisés pour automatiser les tâches répétitives.

Donc l’homme utilise les algorithmes parce qu’il est paresseux?

Euh oui, car beaucoup de personnes se font réveiller le matin par leur smartphone ou une horloge numérique… 😆
Et non, parce que les algorithmes permettent surtout de gagner du temps et de l’argent. Ils sont beaucoup plus rapides, efficaces et précis que l’homme. Vous vous imaginer si Facebook était une plateforme de rencontre par correspondance sur papier ?? J’aurais été obligé de commander mon vrai « Livre des visages »(Facebook) pesant une tonne, avec des photos… 😮 Enfin, vous l’aurez compris ce n’est absolument pas commode 😀

Quoi ? Facebook est un algorithme ? Comment en créer un ?

La plupart des algorithmes sont conçu pour être utilisé sur un support numérique. Donc pour créer un algorithme il faut d’abord savoir parler aux machines (ordinateurs, smartphones, serveurs, objet connectés…). Les gourous qui connaissent le langage des machines sont appelés « programmeurs ». Il faut aussi savoir que les machines comprennent et parlent plusieurs langages. Facebook a majoritairement été conçu avec du PHP, une langue de programmation.

L’essor que connait l’utilisation des algorithmes dans le monde est, d’une part, lié à la naissance de Google en 1998. En à peine 20 ans, Google est capable de nous indiquer un itinéraire, de traduire des textes, de trouver une page web… Il a même réussi à battre le meilleur joueur au monde du jeu de go, grâce à AlphaGo.

Certains algorithmes comme Watson d’IBM pourront faire de la consultation médicale. D’autres comme PAWS essaient de prévoir où et quand les braconniers attaqueront. Il existe beaucoup d’algorithmes conçu pour la protection de l’environnement. Néanmoins, le secteur de l’automobile a été éclaboussé par plusieurs scandales. il y en a même qui nous apprennent à écrire, après des années d’études et un CV long comme le bras 😉 Quant aux traders, ils sont remplacés par des algorithmes de trading à haute fréquence. Personnellement, j’aimerai bien une imprimante qui n’imprime que sur un papier certifié écologique 💚

Sommes-nous dépendant de ces algorithmes ?

Aujourd’hui les journées commencent par un like et se terminent par un tweet, mais l’inverse est aussi vrai. On ne part plus au boulot ou à l’école avec un smartphone chargé à moitié. Dans les sacs des filles, toujours bourré de kit de maquillage, un intrus a trouvé sa place : l’odieux câble de recharge 😯 Nous avons une vie numérique plus que jamais liée aux algorithmes. Ces derniers supplantent l’homme dans beaucoup de domaines. Et la dépendance s’accroît car il y’a quelque jours Elon Musk a indiqué que toutes les nouvelles Tesla seront 100% autonome grâce à la puissance des algorithmes qu’elles vont embarquer.
On peut voir dans cet extrait vidéo les prouesses qu’accomplie cette voiture.

Y’a-t-il un risque de donner tant de place aux algorithmes dans nos vies ?

Oui bien sûr qu’il y’a un risque, sinon ça ne serait pas cool… 😀
Écoutez cette douce voix :

Beaucoup d’utilisateurs de Windows ont, au moins une fois, fantasmé sur elle… 😳

Évidemment, le danger c’est le piratage et désormais les pirates veulent carrément faire tomber internet. Notamment, en utilisant les failles de sécurité que présentent nos objets connectés. C’est ce qui s’est passé en France et quelques semaines plus tard aux États-Unis.
Les objets connectés étaient estimé en 2015 à 4,5 milliards et pourraient atteindre les 20 milliards d’ici 2020.

Comment ces objets peuvent-ils arrêter internet ?

Les téléviseurs, réfrigérateurs, ou brosses à dents connectées envoient des données vers d’autres ordinateurs puisqu’ils sont reliés à internet. Ces données peuvent être de nature diverses.
Donc, si votre ampoule connectée est corrompue par un algorithme, elle se réveillera toute seule la nuit, comme un zombie et commencera à envoyer les informations qu’elle a collecté vers une autre machine, et ce, plusieurs fois par seconde. Sauf qu’il n’y a pas un seul zombi, mais des millions d’autres qui font la même chose. Si des millions de connexions pointent vers votre blog, à la minute, il sera inaccessible.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’aucun grand fabricant d’objets connectés ne s’est prononcé par rapport à cette faille gigantesque qui risque de mettre internet à terre. Pour le moment Mirai, le virus qui s’attaque aux objets connectés, continu tranquillement sa besogne.

C’est quand même incroyable d’acheter, loger, nourrir, et d’obéir à des zombies 😈
Le vaudou à de beaux jours devant lui.

1 Commentaire

  1. Intéressant pour une néophyte comme moi; mais là aussi il faudra que j’y revienne pour « connecter » mon ampoule avec un algorithme!!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *