Quand le téléphone mobile devient une niche à microbes

Selon plusieurs études, le téléphone mobile contiendrait 500 fois plus de bactéries qu’une cuvette de WC. De même, chaque individu touche environ 150 fois son téléphone par jour. Ce qui transforme très vite le téléphone mobile en un potentiel vecteur d’infections.

À travers ce billet, nous allons essayer de comprendre dans quelle mesure un téléphone cellulaire peut, potentiellement, devenir une source d’infection dans les zones rurales du Niger. Car ici, les villageois vivent déjà dans des conditions d’hygiène et d’assainissement assez précaires.

Pourquoi les ruraux sont-ils plus exposés ?

Téléphone mobile_Marché hebdomadaire de Mirriah

Dans les zones rurales du Niger, l’environnement est très souvent propice à la prolifération de divers germes et bactéries. En cause, une forte concentration d’hommes et d’animaux dans un espace relativement restreint. Nous pouvons également ajouter le manque d’eau potable, de sanitaires mais aussi de détergents. Ces éléments combinés favorisent le développement de microbes plus ou moins pathogènes.

Les micro-organismes issus de cet écosystème iront donc se déposer sur tout type de support, dont le téléphone mobile. La photo ci-contre illustre la facilité avec laquelle le mobile peut entrer en contact avec des aliments.

Fille avec téléphone mobile
Deuxièmement, dans un village, un téléphone est utilisé par plusieurs personnes, ce qui accroît le risque de transmission d’affections contagieuses. Dans le village de Mirriah (situé à 18 kilomètres de la ville de Zinder), j’ai rendu visite une famille dans laquelle on comptait deux téléphones pour 16 personnes. Évidemment, en l’absence d’une moyenne, ce chiffre peut être majoré ou minoré selon les familles.

Lawissa, une habitante de ce village, prête quotidiennement son téléphone à un membre de sa famille ou à ses amies. La durée de l’emprunt peut varier de quelques minutes à une journée.

Troisièmement, la matière avec laquelle ces téléphones portables sont construits n’est pas fiable. En zone rurale, les téléphones mobiles sont majoritairement des contrefaçons. Cela veut dire qu’ils sont fabriqués avec des matériaux non conventionnels et peu résistants. Par exemple, un enfant pourra très facilement arracher et avaler une touche ou tout autre partie de l’appareil. Aussi, l’absence d’une surface autonettoyante ou antibactérienne sur le téléphone mobile contrefait démultiplie ses capacités à héberger encore plus de bactéries.

Quels types de microbes squattent le téléphone mobile ?

On trouve énormément de variétés différentes, dont les salmonelles et les staphylocoques dorés. Ces microbes sont responsables d’infections ou d’intoxications souvent mortelles.
Une étude réalisée par des biologistes de l’université de l’Oregon, aux États-Unis, a révélé que 82% des bactéries présentes sur les doigts des utilisateurs se trouvent aussi sur leur téléphone mobile. En tout, cette étude a identifié 7 000 types de bactéries différentes présentes sur un téléphone mobile.

Retrouvez l’intégralité de l’étude ici (En anglais).

Quels sont les risques encourus ?

Selon que vous soyez l’unique utilisateur de votre mobile ou non, le risque est plus ou moins important. En effet, une étude réalisée par l’Université de Manchester relativise le danger. Selon ces chercheurs, le risque est beaucoup plus important dans un environnement hospitalier. Dans les hôpitaux, des bactéries présentes sur les mobiles ont été soupçonnées d’avoir propagées certaines infections.

Cependant, je pense que dans les zones rurales du Niger, les conséquences ne sont pas pour autant anodines. Nous avons vu qu’il pouvait y avoir un certain nombre d’utilisateurs par téléphone mobile. De plus, ces derniers ne répondaient pas à certaines normes de sécurité alors même qu’ils sont utilisés dans un environnement très souvent insalubre.

J’espère que des études plus sérieuses et spécifiques aux zones rurales du Niger viendront, un jour, apporter plus d’éclaircissements. En attendant, veillez bien à nettoyer quotidiennement votre téléphone mobile ;-).

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *